Collectivités : choisir le bois énergie…

Les chaufferies collectives au bois assurent le chauffage en direct ou via des réseaux de chaleur d’hôpitaux, d’écoles, de quartiers… Les maîtres d’ouvrages en sont des collectivités, établissements de santé, entreprises ou secteur tertiaire.
En Limousin, l’ADEME recense les projets aidés dans le cadre du dispositif Action Climat et compte :
• 122 équipements de production (hors particuliers) de chaleur bois pour le chauffage et l’eau chaude sanitaire.
• 35 réseaux de chaleur soit plus de 81 000 KW (hors IP, CRE)
• 47 entreprises référencées équipées (scieries, parqueteries, séchoirs, earl, tonnellerie, laiterie.).
• Pour le développement de la filière bois énergie : 11 équipements aidés sur la production de la plaquette (broyeur, plateforme, suivi de qualité…).
(Source : www.limousin.ademe.fr)

L’approvisionnement de ces chaufferies provient en majorité de sous-produit de transformation du bois, mais aussi de plus en plus de bois d’origine forestière déchiqueté en plaquettes.

 

Quelles sont les installations de chauffage ?

Les chaufferies collectives sont généralement composées d’une chaudière et d’un système d’extraction et d’alimentation en combustible. Elles peuvent être alimentées par les produits connexes de l’exploitation forestière et de l’industrie du bois disponibles localement (écorces, sciures, plaquettes forestières, granulés et bois de rebut). Elles sont complètement automatisées et ont un fonctionnement similaire aux autres énergies.

Les réseaux de chaleur sont constitués d’une ou plusieurs chaufferies qui alimentent en chaleur, des bâtiments industriels, tertiaires ou d’habitations. Ces réseaux peuvent être soit de type communal de petites tailles, soit de type urbain de grande taille capable de chauffer des villes entières.

 

Les gestionnaires optent pour le bois énergie, quelles sont leurs motivations ?

• prix moins sensibles au cours du pétrole
• développement d’une économie locale
• contribution à la réduction des émissions de CO2
• économies pour les usagers

 

Les contacts utiles :

L’Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Énergie (ADEME) :
Si vous avez des questions sur la production de chaleur, le Fonds Chaleur de l’ADEME, n’hésitez pas à consulter le site de l’ADEME :
Dossier « biomasse énergie » ADEME
Dossier « mode d’emploi des aides » ADEME

Vos interlocuteurs de l’ADEME :
• Territoire Limousin :
Anne MIQUEL – référente transition énergétique ADEME (Corrèze, Creuse, Haute-Vienne) : 05 55 71 38 59 / anne.miquel@ademe.fr
• Région Nouvelle-Aquitaine :
Romuald GARDELLE – référent régional approvisionnements biomasse ADEME : 05 56 33 80 12 / romuald.gardelle@ademe.fr

À noter : sur la Haute-Vienne, un contrat d’objectif a été passé avec le SEHV (Syndicat des Énergies de la Haute-Vienne) pour les projets des collectivités de petite puissance. www.sehv.fr

 

Bois Énergie : qualité des combustibles et réseau professionnel

La qualité des plaquettes forestières et du bois bûche, principaux combustibles bois, est un sujet stratégique, tant pour les professionnels et leur compétitivité que pour les consommateurs.
En partenariat avec Futurobois, interprofession de l’ex Poitou-Charentes, et le Centre Régional des Énergies Renouvelables, BoisLim assure la promotion des démarches qualité bois bûche et plaquettes à l’échelle de l’ex Limousin : Limousin Bois Bûche et Chaleur Bois Qualité +.

Pour en savoir plus, consultez les sites :
CBQ+ : www.chaleur-bois-qualite-plus.org
France Bois Bûche : www.franceboisbuche.com

 

Articles complémentaires

> Trouver les partenaires / acteurs du bois énergie en Limousin
> Les statistiques de la filière